13 étapes pour être sûr de tenir ses résolutions en 2019 (ou comment poser un objectif et l’atteindre)

Vous avez peut-être l’habitude de prendre des résolutions chaque année et c’est une très bonne chose ! En effet, sans destination ciblée, comment atteindre la cible ? Comme le dit très bien Sénèque, « il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va »

Avez-vous décidé de votre destination pour cette année 2019 ?

Qu’est-ce qu’une résolution si ce n’est une réelle envie de voir changer des choses dans sa Vie pour la rendre meilleure, que ce soit au niveau bien-être, santé, travail, couple…etc ?

La résolution n’est rien d’autre qu’un objectif que l’on se fixe pour améliorer un domaine de sa Vie.

Au moment où on la prononce, elle est chargée d’une réelle volonté d’amélioration de la situation présente, un désir de changement. Dans cette énergie puissante se trouve votre motivation.

Le principal frein à atteindre cet objectif est que l’on ne le considère pas en tant que tel, mais plutôt comme un vœu lancé en l’air comme au passage d’une étoile filante,

un vœu filant (ou fuyant) en quelque sorte !

Pourquoi s’étonner alors qu’il ne se réalise presque jamais ?

On nous a rarement appris à transformer une résolution en véritable objectif. C’est pourtant une étape relativement simple avec un peu de méthode.

Les neurosciences nous confirment qu’un objectif bien posé a 7 fois plus de chance d’être atteint !

Prendre des résolutions et s’y tenir est donc un excellent moyen d’augmenter sa confiance en Soi et son estime de Soi.

A l’inverse, il y a un gros risque de prendre des résolutions chaque année (qui plus est devant d’autres personnes) et de ne pas s’y tenir. Dans ce cas, c’est une auto-destruction puissante de cette confiance et estime de Soi.

Si vous faites partie des gens qui respectent systématiquement leurs résolutions et arrivent à leurs fins, cet article ne vous concerne pas.

En revanche, si vos résolutions de début d’année tombent généralement à l’eau, alors cet article est pour vous. Servez-vous en comme un auto-coaching pour réussir cette nouvelle année en avançant vers une Vie plus épanouie.

Cher lecteur, qu’avez-vous pris comme résolutions cette année ?

Reprendre ou faire du sport ? (que ce soit pour le haut niveau ou juste pour entretenir sa santé et son corps)

Accomplir un projet ? (qu’il soit titanesque ou beaucoup plus modeste)

S’investir dans une vie de couple ou peut-être divorcer ?

Pensez à Soi ?

Faire la paix avec sa famille ?

Renouer contact avec quelqu’un qui vous manque ?

Mettre de l’ordre dans sa vie ?

Changer de travail ?

Lancer ou redynamiser son entreprise ?

Trouver un équilibre global ?

Maigrir ?

Arrêter de fumer ?

Voyager ?

Se mettre à la méditation ?

Découvrir vos talents et vivre grâce à eux ?

Se réaliser, mais de quelle manière ?

Être plus heureux, mais vous cherchez comment ? …etc

Voici 13 étapes chronologiques pour transformer vos résolutions en objectif puis transformer vos objectifs en réussite.

Je vous invite à avoir maintenant en tête votre ou vos résolutions, de prendre un papier et un crayon et de suivre ces étapes une par une :

1- Votre résolution doit dépendre de vous. Sa réalisation ne doit pas dépendre de facteurs extérieurs ou en tout cas, il faudra en tenir compte sérieusement pour ne pas amoindrir votre confiance et estime de vous.

2- Votre résolution doit être atteignable. Vous savez que c’est possible. Pour le moment vous ne savez peut-être pas comment vous y prendre, mais c’est réalisable. Cela implique qu’il soit adapté à votre contexte de Vie.

3- Votre résolution doit être Vous devez en quelque sorte intégrer un indicateur de réussite. Par exemple, « faire 3 séances de sport par semaine ». Si vous en faites 2, l’objectif n’est pas atteint. Pour les objectifs plus subjectifs comme par exemple « améliorer ma confiance en moi », vous pouvez vous poser la question « à quel niveau suis-je en ce moment ? ». Si vous répondez 4/10, vous pouvez poser l’objectif d’atteindre 8/10 par exemple.

4- Votre résolution doit être définie dans le temps. Imposez-vous une date butoir réaliste! « Je veux atteindre un niveau d’estime de moi de 8/10 sous 6 mois »

5- Votre résolution doit être écologique. Elle doit respecter votre environnement de Vie (famille, personnel, amis, être en phase avec vos valeurs et besoins…)

6- Bravo, en respectant les étapes précédentes, vous avez enfin transformé votre résolution en un objectif digne de ce nom !

7- L’idéal, en fonction de votre personnalité et du type d’objectif, est d’ajouter une note de piment et de sucre. Je m’explique, si votre objectif devient un challenge que vous avez envie de relever alors vous stimulez votre motivation et augmentez vos chances de réussite. De même, si votre objectif est fun, vous comprendrez aisément qu’il sera plus facile de l’atteindre. Alors, comment pouvez-vous le rendre plus stimulant ? Et comment pouvez-vous le rendre plus fun ?

8- A présent, formulez et écrivez votre objectif en une phrase. Cette phrase doit commencer par un VERBE D’ACTION, être écrite au PRÉSENT et être formulée de façon POSITIVE (bannir les « …ne…pas… » ou « arrêter de… » etc)

9- Pour augmenter encore vos chances de réussite, faite l’exercice de visualiser votre objectif. Rendez-le mentalement vivant. Fermez les yeux et vivez-le comme si vous l’aviez déjà atteint, comme si vous y étiez ! Stimulez vos 5 sens si possible pendant la visualisation. Visualisez le maximum de détails (couleurs, textures, lumières, contours…). Quelles émotions ressentez-vous en le visualisant ? Imaginez-vous aussi d’un point de vu extérieur. Que voient les autres de vous dans cette situation ?

10- Pour que le chemin soit plus aisé, anticiper au maximum tous les freins qui pourraient survenir sur le parcours. Y a-t-il des personnes ou évènements qui pourraient intervenir de façon à ralentir, remettre en question voire arrêter votre progression ? Si cela ne se passe pas comme prévu qu’allez-vous faire ? Lister tout ce qui vous vient.

11- A l’inverse maintenant, y a-t-il des personnes ou autres choses qui seront des supports ou des alliers pour mener à bien votre projet ? Lister toutes vos ressources matérielles et immatérielles. Prenez grand soin de ces ressources, alimentez-les et cherchez en d’autres. Qui peut vous aider ou faciliter le cheminement ?

12- Désormais il vous faut planifier son exécution jusqu’à la date butoir décidée à l’étape 4. Mettez le plus possible d’étapes intermédiaire, des sous-objectifs qui eux aussi doivent être datés si possible. N’oubliez pas que le planning doit être réaliste! Ainsi, vous pourrez suivre votre avancement, le constater et ajuster le planning si nécessaire.

13- La dernière et si importante étape dans l’établissement de vos objectifs est votre engagement. Si vous en êtes arrivé jusqu’à cette étape, il n’y a plus de raison de ne pas atteindre votre objectif. Alors maintenant, engagez-vous auprès de vous-même et auprès de vos proches. Cela vous donnera de la détermination supplémentaire, notamment pour braver les obstacles qui pourraient se présenter en chemin.

Soyez serein, vous y arriverez, vous en êtes capable et vous en êtes digne !

Cependant n’oubliez pas qu’avoir des objectifs est important pou avancer vers son bonheur, mais c’est le chemin qui compte plus que l’arrivée. Bizarrement, il faut se détacher de la forme du résultat. Ainsi vous l’atteindrez mais pas nécessairement de la même façon que vous l’avez imaginé. Laissez la Vie vous surprendre !

Évidemment, il est plus facile de réaliser ce travail avec l’aide d’un coach de Vie. Le coach de Vie est une véritable ressource formé à faire jaillir vos propres capacités, talents et autres ressources parfois insoupçonnées.

Son questionnement facilite la clarté et la lucidité sur vos objectifs.

Sa pratique de l’écoute et du questionnement lui permettent de déceler vos freins (croyances par exemples), vos ressources, vos qualités, de conscientiser vos limites et priorités, de révéler votre courage, votre détermination et votre motivation…

Mais surtout, il vous accompagne tout au long de votre parcours pour surmonter les obstacles, les épreuves et les coups de mou !

Le coach de Vie est votre partenaire de succès ! (définition du coaching de Vie)

Romain LAMOUILLE

Facilitateur de Vie et du Bonheur

Site internet : https://coaching-revelation.com/

CONTACT

 QR_Code_site_internet_Coaching_Revelation         QR_Code_Page_facebook_Coaching_Revelation        QR_Code_Linkedin_Coaching_Revelation_part_        QR_Code_Instagram_Romain_Lamouille

Le mérite n’existe pas !

Le mérite est une notion à l’image de la structure de notre société actuelle, fondée sur le FAIRE, qui lui-même sert à démontrer une valeur individuelle ou collective. Il ne s’agit pas de dénier la réalité, car bien évidement, le « mérite » existe dans nos esprits et dans notre société. En revanche, le propos de cet article est de mettre en lumière que ce concept de mérite n’est pas bénéfique et qu’il viendra probablement à disparaître avec l’évolution de l’Humanité.

Une société fondée sur le mérite

La définition du mérite est « ce qui rend quelqu’un digne d’estime, de récompense… eu égard aux difficultés surmontées ». Ce terme vient du latin meritum qui signifie « récompense ».

Dans tout système où la récompense est de mise, il y existe aussi son opposé, la punition. En effet, par opposition, si l’on ne mérite pas la récompense, on mérite probablement la sanction n’est-ce pas ?

Le mot « mérite » reflète notre société actuelle, qui est largement binaire, capitaliste, divisée, autoritaire et fondée sur la peur. Dans le mérite, il y a une notion de transaction. On mérite quelque chose, car on a donné suffisamment, soit d’argent, soit d’efforts, soit de gentillesses, soit d’attentions…etc. Plutôt que « donné », nous pourrions dire « investit », car un retour sur investissement est attendu, même inconsciemment. Ainsi, nous obtenons la récompense, parfois simplement morale ou psychologique de quelqu’un d’autre ou d’une organisation quelconque, comme de la reconnaissance par exemple. Ainsi, nous faisons partie du même clan, car nous avons répondu aux exigences de cette personne ou organisation. En analyse transactionnelle, nous appelons cela une « caresse », c’est à dire un signe de reconnaissance (ou encore un stroke). Nous cherchons sans cesse des caresses dans toutes nos relations et interactions avec autrui.

L’inconvénient du concept de mérite est qu’une personne ou une organisation décrète son autorité en étant le juge d’une autre personne. Pourquoi leur donne-t-on ce pouvoir et cette légitimité ? Ainsi la personne cherchant à avoir le mérite se soumet à cette autorité. Nous sommes donc dans un système de domination-soumission, supériorité-infériorité etc… donc dans un système binaire et qui plus est esclavagiste au niveau psychologique. Comme dans tout système fondé sur la peur, il ne peut en ressortir que de la résistance, du conflit, du mal-être et de la souffrance.

Comment remplacer le mérite ?

L’Amour doit prendre la relève sur la peur ! Et si nous parlions plutôt de dignité ? Dans la dignité, il n’y a pas de transaction, de domination ou de supériorité, car la dignité ne se gagne pas, on l’a en nous et elle EST. Nous sommes la Vie et en conséquence nous sommes dignes par nature. Nous ne nous posons pas la question si une fleur mérite d’être arrosée, d’être belle, en vie, d’avoir un nom, un regard ou de pousser dans tel endroit. La fleur possède sa dignité par sa nature même d’être la Vie.

Par exemple, il ne s’agit donc pas de mériter d’être aimé, car nous sommes tous digne d’Amour. Il ne s’agit pas de mériter le bonheur, la confiance, la réussite ou toutes autres choses, car nous en sommes tous dignes et le mérite n’a aucun rapport avec ces notions. En cherchant le mérite, nous cherchons une autorité, c’est à dire un cadre réconfortant permettant de satisfaire notre besoin d’appartenance (cf. pyramide de Maslow). Il est intéressant de se poser la question « pourquoi je cherche à être méritant ? ». Le besoin d’appartenance peut-il être satisfait par autre chose qu’un effort débouchant sur le mérite ? Ne sommes-nous tout simplement pas digne d’appartenir à un groupe quelconque sans gagner ce mérite par un labeur quelconque ? Puis-je intégrer un groupe juste par envie sans pour autant devoir faire mes preuves ? L’effort peut-il être fourni sans chercher la reconnaissance du groupe, mais par plaisir de donner sans rien attendre en retour ?

Percevez-vous la beauté de ces questions ? Percevez-vous la différence profonde entre mérite et dignité ? Voyez-vous la différence fondamentale dans la façon de fournir l’énergie de l’effort ?

Le mérite, un frein au développement personnel

Le mérite est intimement associé aux croyances. Il est un bon point de départ pour mettre en évidence les croyances limitantes qui vous habitent. Que méritez-vous ? Que ne méritez-vous pas selon vous ? Quels efforts fournissez-vous, qui méritent une récompense ou une reconnaissance ? Quels efforts faites-vous ou avez-vous fait pour intégrer une organisation, un groupe d’amis, une association etc ? Quels efforts faites-vous ou avez-vous fait pour être aimé par quelqu’un ou une organisation ? Que faites-vous au quotidien pour exister ? Que faites-vous au quotidien pour exister aux yeux des autres ? Pensez-vous mériter l’Amour ? le Bonheur ? la Joie ? la Paix ? la Sérénité ? d’être aimé ? d’avoir de l’argent ? des amis ? etc

Cessez de FAIRE, SOYEZ

Vous remarquerez que dans la notion de mérite, il y a toujours la notion de FAIRE. On fait quelque chose pour obtenir la récompense. Pendant ce temps où vous faites les choses, où êtes-vous, qui êtes-vous ? Ce que vous faite est-il ce que vous êtes ?

Faire les choses pour être méritant ou avoir de la valeur, c’est comme donner son pouvoir personnel aux autres. Vous attendez que le jugement de l’autre tombe et vous espérez que vous aurez fourni assez d’efforts pour mériter une belle récompense. Vous avez donc peur de ne pas obtenir cette récompense ! Vous remettez votre « image de soi » dans les mains d’un autre. Mais l’image de soi ne vous appartient-elle pas ? Est-ce aux autres de la définir par les choses que vous faites ? Ne pensez-vous pas que vous êtes responsable de votre image de soi et qu’elle doit refléter qui vous êtes vraiment plutôt que ce que vous faites ? A quoi bon perdre votre énergie pour établir une image de soi qui ne vous représente pas ?

Vous êtes un Être unique, talentueux et digne. Votre valeur ne réside pas dans les choses que vous faites. Trouvez qui vous êtes avant de faire quoi que ce soit. Lorsque vos actions seront alignées sur qui vous êtes vraiment, vous pourrez faire tout ce que vous voulez et autant que vous le désirez. L’autorité des autres par le mérite n’existera plus. FAIRE à partir de l’ÊTRE (et non l’inverse !) est la clé pour donner du sens à votre Vie. Une introspection, accompagnée par un coach de Vie ou non est indispensable. Personne ne peut faire ce travail à votre place.

Le mérite va disparaître !

Avec l’évolution de la conscience individuelle et collective, les mœurs évoluent vers un système plus ouvert et plus digne. Même si les changements sont parfois timides, ils sont présents et grandissent sans cesse (éducation, systèmes participatifs, entreprises libres… etc). Dans un avenir plus ou moins lointain, l’Humanité aura remis l’Être au centre de ses préoccupations et le FAIRE au second plan. Ainsi, la notion de mérite disparaîtra de nos esprits et du vocabulaire comme toutes les notions et concepts fondés sur la peur.

Est-il difficile d’admettre que le mérite contient en lui le germe de la souffrance ? Qu’allez-vous décider aujourd’hui ? Allez-vous décider de chercher vos croyances limitantes fondées sur la notion de mérite pour débloquer des freins à l’expression de votre plein potentiel ? Allez-vous décider de donner du sens à votre Vie et enfin révéler votre Génie ?

Coaching RévélationRomain Lamouille

Facilitateur de Vie et du Bonheur (Coach de Vie Bordeaux)

CONTACT

                    QR_Code_site_internet_Coaching_Revelation         QR_Code_Page_facebook_Coaching_Revelation        QR_Code_Linkedin_Coaching_Revelation_part_        QR_Code_Instagram_Romain_Lamouille

C’est quoi le coaching de Vie ? Définition coaching de Vie

 LE COACHING DE VIE

En phase avec le monde actuel

Le coaching de Vie s’inscrit parfaitement dans notre temps. Notre époque a changé par rapport à la génération précédente, tout change constamment et à une vitesse de plus en plus rapide. Nous devons nous adapter et suivre ce changement cyclique, sans quoi nous ne sommes plus en phase avec notre environnement et le mal-être, l’inconfort, les doutes et les peurs s’installent. Nous sommes à une interphase où notre éducation (parentale et scolaire) a été fondée sur un ancien modèle de monde stable, linéaire et sécuritaire, mais cette conception n’est plus d’actualité, d’où un décalage et un malaise de fond général. Le coaching répond à ce besoin de société qui change et qui a besoin d’être accompagnée dans ce changement, cette transition globale.

En une phrase, le coaching c’est accompagner, faciliter et accélérer l’envie d’une personne de changer une situation actuelle quelconque en une situation nouvelle désirée et meilleure. Le coach est votre partenaire de succès !

Voici une définition personnelle quant à ma vision du coaching de Vie

Le coach, par l’art de l’écoute et le dialogue, souhaite plus que tout révéler votre Génie pour opérer des changements concrets dans votre vie en dépassant les barrières et limites personnelles afin de vous réaliser.

Le coach facilite l’apprentissage par l’action et par l’expérience. Il souligne l’importance du « vivre ensemble » et la nécessité d’être en relation avec le monde tout en étant acteur de sa propre vie.

Pour déceler vos trésors et retrouver votre pouvoir, vous vous engagez dans l’action!

Il facilite votre évolution personnelle pour que vous soyez pleinement responsable de votre vie afin de faire de bons choix en tous contextes.

Il vous aide à vous fixer des buts qui ont du sens pour vous. Le coach a l’ambition de déceler et révéler votre motivation, votre énergie vitale nécessaire à la mise en mouvement, l’action. Il est donc orienté vers l’avenir, et en captant cette énergie, il vous aide à obtenir des résultats désirés en s’appuyant sur les piliers de vie (talents, valeurs, besoins, limites, ressources…).

Le coach vous aide à être à l’écoute de votre radar interne, votre intuition, tout en vous sortant de votre zone de confort pour rentrer dans votre zone d’audace. Il recherche un équilibre dynamique entre votre vie personnelle, familiale et professionnelle.

Le coach n’est pas un conseiller ni un expert de vos domaines et n’est donc pas un « trouveur de solutions ». Il est un expert du processus de développement personnel. Le coach vous permet plus de conscience et plus de confiance.

Par l’art du questionnement, il vous accompagne dans votre évolution, en révélant le meilleur de votre potentiel et en étant un miroir embellissant de votre Être.

Quelle est la différence avec une psychothérapie ?

Une psychothérapie s’attache à décortiquer et comprendre votre passé et l’origine de certains comportements et/ou blocages dans votre vie. La psychothérapie pose la question « pourquoi ? »

Le coaching s’attache à comprendre la situation présente et à construire le futur. Le coaching est orienté solution et pose la question « comment » (et « quand »). Des intrusions dans le passé peuvent servir à mieux comprendre le présent et les processus inconscient auxquels vous faites face, mais nous ne les expliquons pas. Le cerveau est comme un ordinateur, nous reprogrammons les programmes qui ne vous satisfont plus. Il n’est pas toujours nécessaire de savoir l’origine et le pourquoi d’une situation pour pouvoir la changer durablement.

Les deux approches sont tout à fait complémentaires l’une de l’autre.

Par exemple, après avoir essayé tous les shampoings du commerce (plus BIO que BIO, sans parabène…), une personne fait des allergies de la peau à chaque fois qu’elle en utilise un (état actuel). Un jour elle essaye autre chose (action nouvelle), de l’argile spéciale, et son problème disparait durablement (état désiré – objectif). Le coaching peut vous emmenez au comment changer la situation. Le pourquoi n’a pas toujours un intérêt fondamental. Dans ce cas, on pourrait déceler qu’elle fait peut-être une réaction au cocamidopropyl betaine. Si ce composé se trouve dans d’autres produits, il sera utile d’en avoir l’information précise, autrement cela n’est pas nécessaire.

Autre exemple, si vous vous blessez la cheville (état actuel) en descendant une marche, il sera utile pour vous de savoir COMMENT vous guérir et vous pourrez être rétabli plus vite. Le pourquoi permettra de ne pas recommencer ou de s’adapter.

Le coach décèle rapidement ce qui est de son domaine ou non et il serait périlleux et même dangereux qu’il joue sur un autre terrain que le sien.

Quels sont les outils du coach ?

La mise en pratique (l’action), l’écoute et le questionnement puissant sont les meilleurs outils du coach.

A ces qualités nécessaires, s’ajoute la PNL, l’analyse transactionnelle, la systémique, l’intelligence émotionnelle, la psychologie, la communication non violente, la spiritualité, des exercices de développement personnel sur des thèmes spécifiques, des concepts et grilles de lecture tels que HUDSON, APTER, TIPI…etc, auxquels le coach a été formé.

Dans un monde idéal, nous aurions tous besoin d’un coach attitré toute notre Vie. Mais pour le moment, sur quoi avez-vous besoin d’avancer plus vite, avez-vous une situation de blocage, un objectif important à atteindre, une phase de vie à optimiser, des bases à reconstruire… nécessitant un coup de pouce ou d’accélérateur?

Romain LAMOUILLE

Facilitateur de Vie et du Bonheur

 QR_Code_site_internet_Coaching_Revelation         QR_Code_Page_facebook_Coaching_Revelation        QR_Code_Linkedin_Coaching_Revelation_part_        QR_Code_Instagram_Romain_Lamouille